Parenthèse rituelle

Ils ont dansé un rituel, de l’eau dégoutte encore devant les fenêtres.

Ils se sont tous levés plus tard que d’habitude dans la maison silencieuse.

Dans le poêle, les cendres ont refroidi.

Ils sont habités de glace et se tiennent recroquevillés sous les couvertures, serrés les uns contre les autres.

C’est le dernier jour de la parenthèse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.