Les prunes

Elle a mangé des prunes en cachette dans le jardin du voisin. Elle était sûre qu’il ne l’avait pas vue, mais maintenant qu’il est là, dans le salon, à discuter avec sa mère, elle en a des sueurs froides. Ce serait mortifiant que sa mère l’appelle pour lui demander de s’excuser. Ce serait pire encore si on la punissait en l’envoyant en internat.

L’internat c’est la terreur de Caroline. Souvent sa mère agite sous son nez la menace quand elle fait des bêtises. Des bêtises pas si grosses d’ailleurs… Après tout, le voisin ne mange jamais toutes ses prunes. Elles se gâtent sur l’arbre, et celles qui ne tombent pas au sol pour les vers sont dévorées par les oiseaux. Non, Caroline n’a vraiment rien à se reprocher. Elle a bien escaladé la clôture (elle sait qu’elle n’a pas le droit), mais cela n’est pas si grave, si ?

Photo by Rebecca Matthews on Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.